logo pastilles

Origine France Garantie
Interview 100% Santé
Novas2
L'Optocar
Uv Clear
My Way
Binova Ultimate Plus
Blue Shock Clear

La fatigue des yeux correspond à une altération temporaire du fonctionnement de l’oeil, suite à une utilisation excessive. La fatigue des yeux comprend la fatigue visuelle et la fatigue oculaire.


De grosses journées de travail, des soirées télé ou des lectures prolongées aboutissent à une mise au point, appelée aussi accommodation, difficile pour l’oeil. Résultat : vous voyez trouble, les objets se dédoublent. Vos maux de tête se multiplient, vos yeux rougissent, vous picotent et parfois même larmoient : la fatigue oculaire s’est installée.


La fatigue liée au travail sur écran est directement proportionnelle au temps passé devant sa console mais également à la qualité de la vision de l'observateur.
En réalité, cette sensation de fatigue peut revêtir trois formes.

LA FATIGUE VISUELLE

C'est le phénomène le plus fréquent avec la sensation de ne plus être aussi performant tant sur le plan de la vision qu'intellectuellement. Ce type de fatigue apparaît plus fréquemment si l'anomalie de vision (amétropie) ou la presbytie n'est pas ou pas bien corrigée.

La fatigue visuelle est reconnaissable par la survenue de différents symptômes pouvant y être associés :

  • une baisse d’acuité visuelle
  • une baisse de sensibilité aux contrastes
  • une sensation d’éblouissement
  • une altération du champ visuel
  • une diplopie, ou la sensation de voir double

 

LA FATIGUE OCULAIRE

La fatigue oculaire se manifeste par :

  • l’oeil qui pique, s’irrite, devient sec
  • l’oeil rouge

Normalement, la fréquence du clignement est de l'ordre de 12 à 20 par minute, permettant la formation d'un nouveau film lacrymal avant la rupture du précédent.
Mais le travail sur écran est associé à une diminution de cette fréquence et donc un assèchement de la surface des yeux.
Ces symptômes sont donc les conséquences d’une sécrétion lacrymale insuffisante.

 

LA FATIGUE GENERALE

Cette dernière se manifeste par des maux de tête, mais également des douleurs rachidiennes (mal de dos) liés à des problèmes de posture.
La fatigue peut également avoir une influence directe sur la qualité du travail effectué. Ainsi, plusieurs études témoignent du fait que l’efficacité au travail
diminue à mesure que la durée du travail sur écran augmente (un argument pour ne plus quitter trop tard le travail !).

 

CAUSES DE LA FATIGUE DES YEUX ?

La fatigue des yeux apparait dans de nombreuses circonstances.

L’exposition prolongée à un écran d’ordinateur

Il s’agit de la cause la plus fréquente car de plus en plus incontournable dans notre société moderne, aussi bien dans le monde du travail que dans les loisirs.

Le bilan est le suivant : aucun écran de visualisation fonctionnant dans des conditions normales n'est capable de créer une pathologie oculaire chez une personne normale.
Mais l'oeil doit aller de l'écran à son environnement environ 20 fois par minute. A chaque fois il s'ensuit une contraction-dilatation de l'iris. Cela fait donc environ 10000 variations pupillaires par journée de travail de 8 heures ! Le muscle commandant cette contraction-dilatation peut alors se tétaniser provoquant troubles visuels et maux de tête.

L'écran est donc susceptible de révéler des anomalies oculaires qui étaient jusque-là bien compensées : anomalie de positionnement axes visuels, problèmes de convergence, presbytie débutante.

Une longue période de conduite d’un véhicule

Au volant, la fatigue visuelle (notamment en cas de conduite nocturne), diminue la rapidité des réflexes, cause fréquente des accidents de la route.

Les précautions à prendre concernent l'hygiène générale : pour bien conduire il faut être en forme ce qui implique ni gros repas, ni alcool, et un bon repos préalable.
Des pauses régulières sont indispensables en cas de longs trajets.

Des causes multiples

En plus des travailleurs sur écran ou de ceux qui y passent leur temps libre, la fatigue des yeux peut survenir à la suite de :

  • la lecture de documents mal imprimés
  • un éclairage excessif ou au contraire insuffisant
  • des conditions de travail particulières, comme l’observation au microscope, le travail très rapproché des dentistes ou horlogers, etc.

 

SOLUTIONS POUR SOULAGER LA FATIGUE DES YEUX ?

Pour éviter ce phénomène de fatigue des yeux, voici quelques conseils pratiques pour prévenir et lutter contre la fatigue des yeux :

Une compensation adaptée

Il convient dans un premier temps de vérifier que la vue est bien corrigée avec des solutions adaptées : lunettes (pour voir de loin et éventuellement de près en cas de presbytie), lentilles (aujourd'hui mieux adaptée et existant en progressive)…

Un bilan orthoptique

En cas de symptômes prononcés, une rééducation orthoptique est souvent indispensable mais très efficace.
C'est un entraînement des muscles des yeux pour rendre leur travail moins pénible. Elle traite les problèmes c'est à dire la difficulté à diriger correctement les deux yeux vers le texte à la lecture.
En l'absence d'une rééducation efficace, si la fatigue des yeux est liée à un problème musculaire, les symptômes ressentis ont peu de chances de disparaître (on remarquera que seuls les jours de repos s'accompagnent d'une accalmie).
Il est donc important de faire un bilan orthoptique afin de confirmer ou d’infirmer cette hypothèse.

Améliorer l’environnement de travail :

  • Eviter les reflets sur écran : en utilisant par exemple des verres possédant un traitement anti-reflet ou encore même un traitement BlueShockUV ® contre la lumière bleue (cette lumière contribuant particulièrement à la fatigue oculaire)
  • Le champ de vision ne doit pas contenir fenêtre ni source de lumière directe pour éviter l'éblouissement. L'écran doit ainsi être perpendiculaire à la source de lumière
  • Utiliser des stores ou des rideaux mobiles empêchant les reflets

 

  •  Préférer des sources de lumières indirectes (halogènes) ou individuelle (lampe de bureau), des plafonniers avec des sources de lumière encadrée (avec des grilles limitant les problèmes de reflet)
  • S'imposer des pauses et privilégier l'alternance des tâches. Un changement d'activité (ou de moments de non-fixation de l'écran) doit intervenir soit 5 mn pour 45 mn de travail, ou 15 mn toutes les deux heures selon les experts. Mais des petits breaks visuels toutes les 15 mn peuvent également faire l'affaire

  • Organiser le poste de travail en ajustant correctement la position de l’écran d’ordinateur : le haut de l’écran doit être placé à hauteur des yeux et placé à distance d’un bras tendu

    Des réflex quotidiens :

  •  Ayez une bonne hygiène de vie. Exit les nuits blanches, les excès de cigarettes et d’alcool. Pour conserver une bonne vue, mieux vaut se concentrer sur des nuits de 8 à 9 heures, un environnement sain et des habitudes alimentaires équilibrées.

  • Oxygénez-vous en pratiquant une activité physique au cours de la journée : vous dormirez ainsi mieux la nuit et vos yeux seront parfaitement reposés.

  • Humidifiez l’air de votre chambre pendant la nuit. Placez une bassine d’eau dans un coin de la pièce ou près du radiateur. Vous respirez mieux, vos yeux aussi.

  • Hydratez vos yeux en cillant des paupières de manière exagérée pendant 30 secondes. La fréquence de ce mouvement, indispensable à la bonne santé de vos yeux, est fortement réduite lorsque vous fixez un écran. Si vos yeux sont toujours secs, appliquez des compresses d’eau tiède en rentrant le soir.

  • Massez le contour de vos yeux. Fermez vos yeux et, doucement, avec vos index, effectuez de petits mouvements rotatifs en partant du coin interne de l’oeil et en suivant l’arcade sourcilière jusqu’au coin extérieur. Ces petites pressions vont réactiver la circulation. Faites-le trois fois de suite tous les jours.

  • Faites des exercices de gym ou de yoga des yeux pour reposer vos yeux et par la même occasion vous relaxer. Frottez vos mains l’une contre l’autre quelques secondes puis placez-les en forme de coque sur vos yeux fermés sans les toucher.


De tels conseils permettent d'améliorer la situation générale de fatigue visuelle.

Lors du congrès de la société française d'ophtalmologie (SFO), une étude conduite sur 465 patients souffrant de fatigue visuelle été présentée par le Dr Claude Speeg-Schatz, ophtalmologiste à Strasbourg. Après avoir suivi les conseils élémentaires, plus de la moitié des salariés ont vu leur situation s'améliorer. La persistance de la fatigue visuelle chez les autres est probablement liée selon les auteurs à un défaut de suivi des conseils donnés par le médecin du travail, d'une absence de correction ergonomique du poste ou encore l'absence de prise en compte des modifications de clignements.

 

A VOUS DE JOUER !

Pensez à aller voir votre opticien qui sera à même de vous prodiguer les conseils les plus appropriés vous concernant, ainsi que sur l’équipement (verres, traitements…) qui vous correspond le mieux. Et si vous ressentez toujours une gêne, n’hésitez pas à aller voir votre ophtalmologiste ou un orthoptiste qui vous accompagnera pour des séances de rééducation oculaire. N’oubliez pas de faire contrôler votre vue annuellement : celle-ci évolue et vos lunettes et lentilles doivent y être parfaitement adaptées !